Gabrielle Martel-Carrier
Gabrielle Martel-Carrier Ambassadrice - Destination Région L'Islet
8 mars 2021

Faire le plein à Saint-Jean-Port-Joli!

Voyageant en van, mon copain et moi avons converti notre propre campeur dans l’idée d’explorer la province et nos voisins en toute autonomie. C’est à bord de notre gros bolide rouge qu’on tente de s’évader de la ville aussi souvent que possible.

Le jour de la Saint-Valentin, l’appel de la nature se fit entendre une fois de plus, et c’est sur le fly que nous est venue en tête cette idée d’escapade hivernale impromptue. Une occasion idéale pour faire le plein : le plein d’air frais, de vues saisissantes et de produits locaux ! Choisi selon deux critères bien simples, soit voir le fleuve et marcher en forêt, Saint-Jean-Port-Joli s’est avéré le lieu tout indiqué.

 

Première partie de la journée : se retrouver en nature

Juste avant l’entrée au village de Saint-Jean-Port-Joli se trouve le Domaine de Gaspé . En hiver, ce site de la municipalité offre des sentiers pédestres et de ski de fond  au cœur de la forêt. Tout le réseau est bien entretenu et, avec ou sans raquettes, vous n’aurez aucun problème à vous balader, même avec les plus petits. Les chiens en laisse y sont aussi permis !

 

Crédit photo Gabrielle Martel-Carrier
Crédit photo Gabrielle Martel-Carrier

 

Le Domaine ne fait que 1,5 km de long, mais on y compte une dizaine de sentiers sillonnant les bois pour un total d’environ 11 km, dont le Grand Tour, longeant les extrémités de la propriété sur 2,7 km. De quoi s’y perdre pour quelques heures si le cœur vous en dit.

La rivière Trois-Saumons coule de part en part du Domaine, mais il est possible de la traverser grâce à un pont de glace.

Avant de quitter les sentiers, ne ratez surtout pas la Tour de l’innovation qui offre un magnifique point d’observation sur le fleuve Saint-Laurent. La vue était au-delà de nos attentes, et nous y retournerons sans doute un de ces quatre pour admirer le coucher du soleil.

 

Crédit photo Gabrielle Martel-Carrier
Crédit photo Gabrielle Martel-Carrier

La tour est située devant le Musée de la mémoire vivante , en retrait des sentiers, mais les indications vous y mèneront facilement. L’accès y est permis en période hivernale ; toutefois, soyez vigilants si vous en faites la descente dans les marches enneigées. De haut en bas, des panneaux d’information ainsi que des codes QRpour appareils mobiles vous renseigneront sur les innovateurs qui ont contribué au développement de la région.

En hiver, il est possible de stationner au Club de golf Trois-Saumons . Pour notre part, nous avons laissé notre véhicule au Musée de la mémoire vivante, qui n’était malheureusement pas ouvert à ce moment-là. On reviendra pour le visiter une prochaine fois, assurément !

 

Crédit photo Gabrielle Martel-Carrier
Crédit photo Gabrielle Martel-Carrier
Crédit photo Gabrielle Martel-Carrier
Crédit photo Gabrielle Martel-Carrier

Après la randonnée pédestre : direction fleuve et village

Avant de rebrousser chemin, un détour s’impose à la boutique de lamicrobrasserie Ras l’Bock . Située au cœur du village de Saint-Jean-Port-Joli, celle-ci ouvre ses portes du jeudi au dimanche, de 11 h à 18 h. Après y avoir fait le plein de produits à découvrir, nous sommes allés stationner au quai pour sortir le brûleur et finalement dîner (passé 14 h…).

C’est dans des cas comme celui-là que notre gros bolide est bien pratique pour nous protéger du vent ! Deux grilled cheese et une IPA New England plus tard, on remballait le tout en contemplant le coucher du soleil pour ensuite reprendre la route.

Une journée parfaite, en toute simplicité, à apprécier les beautés de la région et la gentillesse de ses résidents.

 

Voyez l'aventure de Gabrielle et son copain Will en images! 

(La vidéo est en anglais) 

Commentaires (0)