Frédéric Rétif
Frédéric Rétif Ambassadeur - Destination Région L'Islet
18 février 2021

À la découverte des sentiers de Saint-Marcel de L’Islet !

Suivez notre ambassadeur, Frédéric Rétif, ainsi que sa petite famille, à travers la découverte des sentiers de Saint-Marcel lors d'une sortie hivernale improvisée en raquette!

Après la visite d'une maison à vendre dans le village de Saint-Marcel, l’agent d’immeuble nous propose d’aller explorer les sentiers du même nom, situés à 4 km du village. Étant de grands amateurs de nature sauvage et de plein air (les raquettes sont toujours dans mon coffre l’hiver!) ma petite famille et moi acceptons volontiers son invitation.

Nous arrivons bientôt au stationnement, très bien aménagé. Une fois sorties de l’auto, mes filles, sourires fendus jusqu’aux oreilles, s’en donnent à cœur joie en dessinant des anges et d’autres créations artistiques dans la neige !

Au départ des sentiers, raquettes aux pieds, nous découvrons une magnifique pancarte en bois indiquant que nous sommes au bon endroit.

 

Crédit photo Frédéric Retif
Crédit photo Frédéric Retif

Ce réseau de 5 km, nommé le Refuge biologique pour le maintien de forêts mûres et surannées, possède une longue histoire. À partir de 1860, cette région a d'abord été le site d'érablières. Autour de 1863, des colons en provenance de Saint-Cyrille-de-Lessard, situé à 22 km de là, viennent s'y établir pour y cultiver les terres. Vers 1880, la principale activité économique de Saint-Marcel devient l’exploitation forestière. Aujourd’hui, c’est l’agriculture et l’acériculture qui prédominent. La construction de l’église et de son presbytère remonte au début du siècle ; le moulin à scie à vapeur, le vieux silo en bois, la boutique du forgeron et les six écoles de rang en font un site d’intérêt historique.

 

Crédit photo Frédéric Retif
Crédit photo Frédéric Retif

 

Nous décidons de commencer notre randonnée par le sentier des Deux Lacs, qui nous mène en plein cœur de la forêt domaniale des Appalaches sur un parcours de 3,4 km. Plusieurs sites permettent de découvrir le lac d’Apic, qui se jette dans le fleuve Saint-Laurent, et le lac Fontaine claire, qui descend à l’opposé et se déverse dans le fleuve Saint-Jean, à la hauteur de la baie de Fundy au Nouveau-Brunswick : un trajet de plus de 400 km. D'ici, le coucher de soleil est tout simplement magique ! Le randonneur attentif peut contempler dans la neige les traces du passage de notre roi des forêts, l’orignal, et apercevoir plusieurs espèces d’oiseaux qui se font un plaisir de nous observer. Nous avons d'ailleurs eu la chance de voir quelques Durbecs des sapins.

 

Crédit photo Frédéric Retif
Crédit photo Frédéric Retif

 

Nous finissons notre visite par le sentier de la Croix, d'une longueur de 1,6 km. Cette petite promenade en raquette ne représente pas plus de difficulté que la précédente, sauf pour la dernière section d'une montée, qui peut se faire à quatre pattes, selon les conditions d’enneigement. Au sommet, on découvre la croix, mais surtout le superbe paysage, tout simplement à couper le souffle au coucher du soleil. C’est une véritable toile qui se dessine en direct devant nos yeux !

L'accès aux sentiers est gratuit et ceux-ci peuvent être parcourus sans problème en famille, en couple ou en solo. Même les chiens attachés sont acceptés !

 

Crédit photo Frédéric Retif
Crédit photo Frédéric Retif

Commentaires (0)