Warning! the content from this page is not translated, but if you want to get an idea of what Google Translate thinks of it, please choose a language.

Isabelle et Pascale
Isabelle et Pascale Blogue La fois
August 31, 2018

The best kept secrets of Saint-Jean-Port-Joli revealed by Isabelle and Pascale

The best kept secrets of Saint-Jean-Port-Joli revealed by Isabelle and Pascale

À moins d’1 heure 30 de Québec, ce coin est idéal pour une fin de semaine loin du brouhaha de la ville. En prime, spectacle gratuit chaque soir selon l’humeur de Dame Nature : les couchers de soleil du bas du fleuve sont juste parfaits !

Nous avons réservé l’une des quatre tentes Bruce du Camping de la Demi-Lieue . Un sentier d’à peine une trentaine de pas nous sépare du va-et-vient du camping et laisse plutôt la place au son des vagues qui se fracassent sur les berges. Avec sa jolie (et immense !) terrasse, c’est définitivement le secret le mieux gardé de Saint-Jean-Port-Joli. Les hébergements de type « prêt-à-camper » sont une façon vraiment unique de profiter du plein air et disons que nous sommes assez choyés parce qu’il y en a plusieurs dans la région de la Chaudière-Appalaches. 

Pressées de découvrir les alentours, nous sommes retournées dans la ville voisine, L’Islet. Pas loin de là, nous avons vu les indications pour se rendre au lac Trois-Saumons. C’est 10 km plus loin dans les terres qu’Isabelle a tout de suite remarqué le panneau d’un belvédère. Dénudé de touristes, la vue d’en haut est impressionnante. D’un côté, il y a le fleuve et ses montagnes et de l’autre, le bleu foncé du célèbre lac connu pour son camp de jour. Pourquoi y’a juste nous deux ici en ce moment? Un autre secret bien gardé…

Tour d'observation.ELCSTP.JPEG
Tour d'observation.ELCSTP.JPEG

Avez-vous déjà entendu parler du resto La Queue de homard ? Aussi appétissant que son nom l’indique, leur planche de la mer à partager est un vrai régal. Même les papilles les plus difficiles seront ravies! On ne raffole pas de pétoncles mais celles-là fondaient littéralement sous notre palais…

Nous avons passé le reste de la journée à fouiner, ici et là, dans les nombreuses boutiques d’artisanat. Le « nid des sculpteurs » est à St-Jean-Port-Joli, on vous le dit! Notre coup de cœur a été pour une mignonne boutique installée dans une maison centenaire où l’on peut acheter des articles au goût du jour abordables et uniques. Dire que les propriétaires vivaient à Québec quelques semaines auparavant et ont décidé d’ouvrir leur boutique de rêve près des berges du St-Laurent (d’où le nom : Boutique des Berges ) On en retient un conseil franc de la proprio: n’attendez pas pour réaliser votre rêve les filles! (Alors on vous passe le mot aussi!)

Enfants du Soleil.ARTSON.JPEG
Boutique des Berges
Enfants du Soleil.ARTSON.JPEG
Boutique des Berges

Je ne pouvais pas quitter sans faire découvrir à Pascale ce qui m’avait tant marquée  étant jeune quand mes parents et moi avions une roulotte saisonnière à Saint-Roch-des-Aulnaies. Les Enfants du Soleil est une boutique difficile à expliquer mais où l’on comprend tout lorsqu’on la visite. Certains diront que c’est le chaos mais pour moi qui en a jamais trop à voir et qui rêve de mettre les pieds sur tous les continents, c’est un musée vivant et gratuit (à moins d’avoir un coup de cœur dans l’une des 7 salles!).

Dans une belle petite ruelle en face de l’église se trouve la Boutique Morency  tenue depuis 12 ans par Madame Morency la propriétaire, ainsi que la boutique Ô Merveilles de la Terre  qui est finalement la suite de la débordante collection du coloré Monsieur Raby.

On a gardé le meilleur pour la faim (bon excusez le jeu de mot douteux ici !). En arrêtant à la marina, nous avons découvert le Bistro O.K . La terrasse offre toute qu’une vue panoramique sur le Saint-Laurent. Leurs cocktails, surtout leur recette de sangria verte, sont excellents ! Beau prétexte pour s’arrêter !

Bref, un autre week-end mémorable à vivre pour vrai sur la Côte-du-Sud et tous ses petits secrets bien gardés en Chaudière-Appalaches! Et vous, avez-vous déjà expérimenté des hébergements prêt-à-camper?

Isabelle et Pascale,  Blogue La fois

Comments (0)